Comment choisir ses ETF pour investir en bourse ?

Lorsque l’on commence à s’intéresser à l’investissement en bourse, on peut être submergé d’informations, souvent contradictoires, pas toujours utiles et qui nuisent in fine à la performance.

L’objectif de cet article est de vous présenter de manière simple et pratique, applicable facilement, la stratégie boursière ayant le meilleur ratio performance/temps gestion : la stratégie indicielle basée sur les ETF.

Comment choisir ses ETF pour investir en bourse ?

Qu’est-ce que la stratégie indicielle pour investir en bourse ?

Autrement appelée stratégie passive ou lazy investing, elle consiste à s’exposer au marché boursier mondial par l’intermédiaire d’un instrument financier appelé ETF (Exchange Traded Funds).

Toutes les études (notamment SPIVA) prouvent chaque année que plus de 90% des gestionnaires professionnels (gestion active) ont une moins bonne performance que l’indice de référence auxquels ils se comparent.

Cette stratégie passive indicielle est la plus performante sur le long terme, ajustée du risque, car elle permet d’obtenir la performance globale du marché (celui de l’indice répliqué) à moindre coût et sans faire de pari (géographique, sectoriel, d’entreprises…).
Elle permet de limiter un grand nombre de biais de l’investisseur qui nuisent fréquemment à la performance.

Le rendement de l’investisseur indiciel = rendement du marché (indice) – frais de gestion.

Pour maximiser la performance, objectif : limiter les frais !

Qu’est-ce qu’un ETF en bourse ?

Il s’agit d’un panier d’actions qui va suivre la performance d’un indice boursier.

La plupart des indices suivis par les particuliers investisseurs sont dits “capi-weighted”, c’est-à-dire que le poids de chaque entreprise dans l’indice est liée à sa capitalisation boursière (valorisation globale).
Les indices boursiers largement diversifiés comme le S&P 500 (les 500 plus grandes capitalisations américaines) ont une tendance haussière sur le long terme.
Et ce malgré les guerres mondiales, les épisodes de récession économique, les crises pétrolières…

Grâce à des contrats dits de swap (échange de performance), il est possible d’acheter en PEA un ETF (dit synthétique) qui va répliquer un indice boursier américain (ex S&P500) ou mondial (ex MSCI World).
En pratique, mais cela n’apparaît pas directement sur le PEA, je vous le dit à titre d’information : l’investisseur détient en fait un panier d’actions européennes (dit panier de substitution) qui a pour objectif d’obtenir la même performance que celle de l’indice suivi.

Un des indices les plus suivis (répliqués) par les ETF est le MSCI World.

Comment décrypter la terminologie des ETF ?

Prenons l’exemple d’un investisseur résident fiscal français qui souhaite investir en bourse via la stratégie indicielle en achetant un ETF qui réplique la performance de l’indice MSCI World, le tout dans son PEA.

Prenons l’ETF de référence disponible en PEA.

CW8 : appelé ticker, sert à rechercher rapidement l’ETF sur le site de son courtier.

Code ISIN : International Securities Identification Number.
Pour cet ETF, il s’agit du LU1681043599, sorte de code-barres de l’ETF, identifiant unique.

Amundi : société de gestion qui commercialise l’ETF qui va être acheté par l’investisseur.

MSCI World : indice boursier qui va être répliqué (suivi) par l’ETF.

UCITS : Undertakings for Collective Investment in Transferable Securities Directives.
Cela signifie que l’ETF respecte les critères définis par les directives de l’Union Européenne.

ETF : Exchange Traded Fund

EUR : devise dans laquelle les actifs de l’ETF sont gérés.

(C) : renseigne que la politique de distribution de l’ETF ;
C = capitalisation = les dividendes versés par les entreprises contenues dans l’ETF sont automatiquement réinvestis dans l’ETF. Parfois, le C est remplacé par Acc (accumulating) ou Cap (capitalisation).
Sur certains ETF, la lettre est D ou Dist = distribution = les dividendes versés sont distribués à l’investisseur (arrivent sur le compte espèces).

“Ne cherchez pas l’aiguille dans la botte de foin, achetez toute la botte”

John Bogle, créateur de Vanguard et du premier fond indiciel boursier.

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin

👋 Venez rencontrer d’autres consoeurs & confrères !

Prochaine session
Samedi 16 Mars 2024


Quels critères prendre en compte pour choisir ses ETF en bourse ?

Indice boursier répliqué (suivi) par l’ETF

Afin d’avoir une excellente diversification, les indices à privilégier sont les indices larges comme le S&P 500 aux US ou le MSCI World (>1500 entreprises dans 23 pays développés).

Encours sous gestion de l’ETF

Autrement appelé actif sous gestion, c’est la “taille” de l’ETF, la quantité d’argent investi dans l’ETF.
Plus l’encours est élevé, moins le risque de fermeture de l’ETF est grand et plus les coûts fixes de l’ETF sont optimisés.
Il faut privilégier les ETF avec au moins une centaine de millions sous gestion et les plus gros ETF mondiaux ont des encours en milliards.

Type de réplication de l’ETF

La réplication est la manière de répliquer/suivre l’indice.
Schématiquement, il y a la réplication physique directe (l’ETF détient bien en direct les actions des entreprises de l’indice qu’il réplique) et la réplication synthétique (l’ETF ne détient pas les actions de l’indice mais un panier de substitution et le système de contrats de swap/d’échange de performance permet de répliquer l’indice sélectionné).

Politique de distribution de l’ETF

Dans un souci d’optimiser la fiscalité, notamment en CTO, les ETF capitalisants (dividendes réinvestis automatiquement sans intervention de l’investisseur) permettent d’éviter les frottements fiscaux et de capitaliser sans frein.

Frais de gestion annuels de l’ETF

Un des points forts de la stratégie indicielle est son faible coût.
L’ETF World d’Amundi (CW8) a des frais de 0,38% par an.
En CTO, l’ETF iShares MSCI World (IWDA) a des frais de 0,20% par an.
A comparer aux frais de 1.5 % – 2% des OPCVM / fonds actifs gérés par les professionnels (et pour la très grande majorité moins performants).
Sur 20 ans, une différence de 2% de frais peut entraîner une perte de 30% de performance !
Dans les fiches d’information, vous pourrez voir le sigle TER qui signifie Total Expense Ratio pour indiquer les frais totaux (frais de gestion, frais annexes…)

Eligibilité PEA de l’ETF

L’offre en PEA est assez limitée comparée à celle en compte-titres ordinaire (CTO).
Mais le PEA reste l’enveloppe à privilégier pour les investissements en bourse tant que la limite de versement des 150k€ n’a pas été atteinte, compte-tenu des conditions fiscales avantageuses comparées à celles du CTO.

Prix de la part de l’ETF

Si l’on reste sur la réplication de l’indice MSCI World en PEA, il y a 2 ETF à disposition.
La part de l’ETF EWLD est de 25 € (à date) comparé aux 417 € du CW8.
Il apparaît donc évident que selon l’investisseur et sa capacité mensuelle d’investissement, le choix entre les 2 ETF prendra en compte le prix de la part.

Voici le récapitulatif que j’ai réalisé pour vous afin de comparer ces 2 ETF en PEA.

Vous avez maintenant tous les éléments pour choisir vos ETF afin de prendre sereinement vos décisions d’investissement en bourse !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin