Analyse Vanguard : rendements attendus (actions / obligations) pour la décennie 2023 – 2033

Les stratégistes de l’équipe économie et marchés mondiaux de Vanguard ont récemment établi (janvier 2023) leurs prévisions pour la décennie 2023-2033 et les éléments qui ressortent de leur travail sont très intéressants.

Rendement attendu pour les actions US – Monde – Emergents

Que retenir pour les US ?

Les stratégistes de Vanguard prévoient une surperformance relative de 2 segments du marché : les small caps et les REITS (foncières cotées), au prix d’une volatilité plus élevée.
Un investisseur français peut tout à fait s’exposer à ces deux segments : à la fois en PEA (ETF Amundi répliquant le Russel 2000 small caps, ticker RS2K) et en CTO (large choix de Reits US).

Le point important à retenir c’est la relative sous-performance probable du segment growth (actions de croissance) : les GAFAM ont eu une performance remarquable ces 10 dernières années et ont clairement tiré vers le haut à la fois le S&P500 et le NASDAQ100 (avec une forte concentration des indices sur le top 5) mais ne pourront probablement pas réitérer cet exploit au cours de la prochaine décennie : sera-elle celle des actions value ?

Quelles zones géographiques privilégier ?

Ce qui ressort de leurs prévisions, c’est la surperformance probable à venir des marchés développés (hors US) et des marchés émergents avec près de 3% de surcroît de performance par rapport aux actions US.

Au sein du MSCI World, les US représentent près de 70% de l’indice ; viennent ensuite les pays de la zone euro (15%) et le Japon (6%).

Ces prévisions concernant le rendement attendu des actions US est une traduction du phénomène de retour à la moyenne. Le marché américain est encore, pour certains, sur-valorisé donc les rendements ultérieurs attendus plus faibles.
En revanche, le marché des émergents est légèrement sous-évalué, ce qui peut laisser présager un rendement futur plus élevé du capital investi et c’est ce que recherche l’investisseur averti.



Le moins bon rendement attendu des actions US est un message clair envoyé aux investisseurs américains. Ils souffrent, comme tous les investisseurs, d’un biais domestique : ils ont tendance à surpondérer ou à mettre en totalité des actions US dans leur portefeuille boursier.
Jusqu’à présent, ce choix (ex : ETF VOO de Vanguard répliquant le S&P500) a été payant : les US ont surperformé un indice World au cours des 10 dernières années. Mais quid de la prochaine décennie ?
D’après les prévisionnistes de Vanguard, les US sous-performeront les autres pays développés : les investisseurs américains devraient élargir leur champ de vue sous peine de ne pas voir leur capital croitre aussi vite que ces dernières années…

Et pour le compartiment obligataire ?

Les stratégistes de Vanguard considèrent, à tort ou à raison, que l’inflation dépassera légèrement la cible des 2% de la FED (Réserve Fédérale Américaine) mais loin de l’environnement inflationniste des années 1970-1980.
Les rendements attendus des Bons du Trésor (équivalents des obligations émises par l’Etat Français mais aux US) sont également plus élevés que ceux de ces dernières années (ancien environnement de taux bas).
Et les liquidités paient de nouveau : cash is king !

On perçoit également que la prime de risque pour les actions US a considérablement diminué ; le différentiel de rendement attendu entre les actions US (US equities du premier tableau) et les US Treasury Bonds est très faible.

En conclusion,

Ces prévisions n’engagent évidemment que les stratégistes de Vanguard mais elles ont le mérite de pointer les potentielles poches de surperformance et de mettre en évidence la probable fin du cycle « growth » de ces 10 dernières années aux US qui risquent de sous-performer à la fois les autres marchés développés ainsi que les pays émergents…

La conclusion qui s’impose est simple : il y a une règle de base à respecter qui est d’avoir un portefeuille diversifié !
Une allocation d’actif bien pensée au départ, rééquilibrée régulièrement (rebalancing annuel ou bi-annuel) protège l’investisseur (de la volatilité et améliore le rendement global du portefeuille) et lui permet d’évoluer dans tous les cycles économiques et boursiers.

Source : Etude Vanguard

Wealthier Life Capital cabinet gestion patrimoine pour médecins, conseil en investissement financier pour médecins, investir en tant que médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin