Gagner – Epargner – Investir : triptyque gagnant

Gagner : obtenir la meilleure rémunération mensuelle

Il s’agit de tout faire pour avoir le maximum de liquidités à placer tous les mois. Pour cela, pas de secret : obtenir le salaire/revenu le plus élevé possible (plus particulièrement le taux horaire le plus élevé).

La règle fondamentale est de se payer en premier : c’est le secret pour faire grossir le patrimoine.

La majorité des particuliers touchent leur salaire, paient leurs factures, effectuent leurs dépenses (nécessaires et discrétionnaires) puis « s’il reste de l’argent », ils épargnent sur le livret A. Cette situation ne mènera le particulier nul part. Impossible de financer sa retraite dans ses conditions.

Que fait l’investisseur averti ?
Il touche son salaire, épargne 10% (fond euros, PEL…), investit 40% (immobilier d’usage/ d’investissement, actions) et ensuite il dépense.
Il prend le soin de mettre en place un véritable pilotage automatique de ses investissements : versements programmés mensuels à la même date vers les différentes poches (assurance vie 1, assurance vie 2, PER, PEL, CTO…).

Un taux d’épargne de ses revenus nets après impôts de 40 à 50% est un préalable indispensable pour espérer atteindre la liberté financière rapidement.

Au total, c’est assez simple (et pourtant tout le monde ne le fait pas) :

Dépenser moins que ce que l’on gagne.
Dépenser après avoir épargné et investi.

Do not save what is left after spending but spend what is left after saving.

Warren Buffett

Epargner

Le taux d’épargne est un des facteurs les plus importants pour l’atteinte des objectifs financiers (d’autant plus prégnant que l’investisseur souhaite une retraite anticipée).
Il faut du temps aux intérêts composés pour délivrer leur magie. Lorsqu’un investisseur de 30 ans souhaite atteindre la liberté financière à 40 ans, il doit savoir qu’il ne pourra pas compter sur les intérêts composés : sa réussite sera basée sur un taux d’épargne très élevé (>60%).

Il est primordial de toujours avoir une épargne de précaution / fond d’urgence contre les aléas de la vie. Ce sont des liquidités placées en livret A, LDD, PEL ou fond euros d’assurance vie (retrait en <72h avec les meilleurs assureurs). Certes, elles subissent l’érosion monétaire mais cette poche est indispensable (sleep well).

En pratique, chaque investisseur doit faire le bilan de ses sorties mensuelles du compte courant, éliminer celles pouvant être prises en charge par les assureurs (mensualité de prêt de la résidence principale, indemnité du contrat prévoyance…) et couvrir avec son fond d’urgence tout le reste pour une durée d’environ 6 mois afin de se laisser de la marge.

Le deuxième point très important, notamment pour les indépendants/médecins libéraux et globalement toux ceux qui sont à leur compte : avoir une excellente assurance individuelle de type prévoyance.
C’est le taux d’épargne qui est un des principaux facteurs de réussite d’un plan financier pour l’atteinte des objectifs.


Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin

Journée des Investisseurs Wealthier Life

Samedi 16 Mars 2024
09:00 – 18:00
Paris


Investir

Investir c’est bâtir un patrimoine solide sur le long terme avec patience et discipline avec en ligne de mire l’atteinte de ses objectifs financiers.
Pour ceux qui visent l’indépendance financière, l’objectif est d’avoir un patrimoine financier qui permette de financer les dépenses quotidiennes (avec la règle de 4% de retrait, il faut que le montant du patrimoine soit égal à au moins 25 fois le montant des dépenses annuelles).
Investir est indispensable afin de battre l’ennemi publique n°1 : l’inflation, au risque de perte de pouvoir d’achat réel tant une inflation moyenne de 2% par an peut avoir comme conséquence sur le patrimoine d’un investisseur sur 20 ans.
Il est indispensable de débuter ses investissements en définissant une allocation d’actifs globale qui constitue véritablement les fondations du patrimoine.
Il faut se prendre en main, s’intéresser à ses placements et pour se former et ont façonné ma façon d’appréhender le monde financier.

Il y a donc au total, 2 situations bien différentes : la séquence change tout.
– Situation de l’investisseur qui atteindra ses objectifs : épargne -> investit > dépense (c’est ce que signifie l’expression « se payer en premier »).
– Situation du particulier qui ne verra pas son capital progresser : dépense -> épargne -> investi.


Investir – Créer du patrimoine – Devenir libre financièrement

Wealthier Life, investir en tant que médecin, préparer retraite médecin, investissement financier médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin