Votre CIF-CGP vous veut-il vraiment du bien ?

Afin de structurer son patrimoine, gérer une problématique successorale, préparer une cession d’entreprise, le passage par la case CGP est souvent indispensable. Mais alors comment le choisir et être sûr qu’il nous veut du bien ?

Comment s’organise le marché ?

Il existe 2 types de conseiller en gestion de patrimoine / conseiller en investissement financier :
– Le bon CIF-CGP : indépendant, il fait du conseil personnalisé avec une rémunération sous forme d’honoraires.
– Le mauvais CIF-CGP : commissionné, il fait de la vente de produits chargés en frais. Il est exposé aux conflits d’intérêts.

C’est volontairement caricatural. En pratique, le meilleur CIF-CGP est celui qui répond aux attentes de l’investisseur et qui a une pratique mixte avec l’établissement d’une lettre de mission claire, une proposition dite en architecture ouverte (ie il ne travaille pas exclusivement avec un ou deux assureurs), peut percevoir des commissions et les reverser à son client…

En effet, il est illusoire de croire qu’un CIF-CGP va gagner sa vie en facturant seulement des honoraires… Les français ne sont pas encore prêts à opter pour ce type de facturation : les mentalités vont mettre du temps à évoluer.

Il y a aura donc pour un CIF-CGP indépendant des frais annuels perçus sur le montant que vous aurez placé par son intermédiaire pour le suivi, les éventuels arbitrages, une commission de sur-performance peut être discutée…

Les CIF-CGP exercent une activité de conseil « qui consiste à fournir des recommandations personnalisée à des tiers » (règlement de l’AMF) concernant des transactions portant sur des instruments financiers.

Dans son dernier rapport de novembre 2022, l’AMF souligne que « la rémunération des CIF/CGP est principalement constituée de rétrocessions de droits d’entrée et de frais de gestion annuels qui représentent respectivement 73% et 17% du chiffre d’affaires des CIF/CGP » ; on comprend aisément que ces CIF/CGP veuillent faire ouvrir à leurs clients des AV / PER avec des frais d’entrée élevés… Les honoraires ne représentent que 10% du chiffre d’affaire des CIF/CGP.

Les CIF/CGP non indépendants représentent 77% de l’ensemble de la profession.

Les CIF/CGP qui fournissent exclusivement du conseil indépendant sont une minorité (7%) ; c’est dire le chemin qu’il y a à parcourir.

L’activité de conseil en investissement est réglementée

La prestation de conseil en investissement obéit à des règles.
Le CIF/CGP s’entretient avec le particulier qui a fait appel à lui afin d’avoir des précisions quant à ses objectifs financiers, son profil de risque, ses avoirs financiers et faire un adit patrimonial … Il délivre au particulier une lettre de mission reprenant les éléments de la prestation de conseils ainsi que ses honoraires.
Une fois les conditions acceptées par l’investisseur, le CIF-CGP va pouvoir lui expliquer la manière dont il va procéder pour établir la stratégie financière avec les différents supports d’investissement et leurs objectifs respectifs associés aux risques inhérents…

Le CIF-CGP indépendant peut percevoir des commissions d’un intermédiaire lorsque vous souscrivez un produit financier qu’il vous a proposé mais la pratique habituelle consiste à ce que le CIF-CGP vous rétro-cède cette commission.

La directive MIF 2 fait bien la distinction entre les CIF-CGP indépendants et les autres. Un CIF-CGP qui travaille seul, en dehors d’un grand groupe n’est pas indépendant au sens de cette directive. L’indépendance, c’est facturer sous forme d’honoraires et rétrocéder au client les éventuelles commissions perçues.

Que faut-il vérifier avant de signer avec un CGP ?

Il y a plusieurs éléments à vérifier concernant le conseiller financier avec lequel vous pourriez travailler :
– Agrément AMF délivré par un organisme agréé.
– Titulaire d’une formation agrée pour les CGP/CIF.
– Inscrit auprès de l’ORIAS (vérifier le numéro fourni).
– Exerçant en société (vérifier le SIREN voire les statuts sur pappers.fr) avec une responsabilité civile professionnelle souscrite.
– Adhérent d’une association professionnelle de CGP/CIF agrée par l’AMF.

Plusieurs associations existent :
La compagnie des CIF
La chambre nationale des conseils experts financiers
La chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine
L’association nationale des conseils financiers Anacofi

De quels CGP devez-vous vous méfier ?

Les CIF-CGP non indépendants de structures nationales qui déploient leurs vendeurs par zone géographique : ils entrent en contact avec vous via LinkedIn ou vous appelle même directement sur votre lieu de travail (cabinet médical par exemple).

Les CIF-CGP de votre banque physique traditionnelle / banque privée (seule la couleur du tapis change et le café est meilleur) : ils vous orienteront vers les produits vendus par leur maison-mère, très chargés en frais donc peu rentables sur le long terme.


Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin

Journée des Investisseurs Wealthier Life

Samedi 16 Mars 2024
09:00 – 18:00
Paris


Comment choisir son CGP ?

Entreprise bien difficile surtout si l’investisseur n’a personne vers qui se tourner dans son entourage. Le bouche-à-oreille est le meilleur moyen de trouver la perle rare mais ce qui a fonctionné pour l’un, ne va pas nécessairement être pertinent pour un autre investisseur.

Vous êtes votre meilleur CGP…

La clé du succès dans la constitution et l’entretien d’un patrimoine c’est (l’auto)formation. Il faut apprendre à pêcher plutôt que d’attendre que l’on vous serve le poisson sur un plateau.
Il est nécessaire de se former par soi-même et de lire, encore et encore.

Il est indispensable d’avoir une vision globale des différents supports d’investissement (actions, obligations, SCPI, SCI…), des enveloppes à disposition (PEA, PEA-PME, CTO, AV, PER...), des rendements attendus (selon le risque pris)… afin de pouvoir discuter en parfaite autonomie avec votre interlocuteur (éviter la situation d’asymétrie informationnelle).

Afin de vous mettre le pied à l’étrier et d’opter pour le chemin de la réussite dans vos investissements, vous pouvez assister à la conférence Back To Basics, roadmap de l’investisseur : tous les détails sont ici !

C’est la conception anglo-saxonne du « DIY » : do it yourself investing !

Bibliographie : vous pouvez retrouvez le rapport de l’AMF au sujet des CIF/CGP publié en novembre 2022 pour encore plus de détails.

Wealthier Life Capital cabinet gestion de patrimoine pour médecins. Conseil investissement financier professions libérales médecins. Epargne retraite médecin.

Wealthier Life Capital

Cabinet de gestion de patrimoine et conseil financier
pour médecins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin