The little book of common sense investing by J. Bogle

Qui était John Bogle ?

John Bogle est le père de l’investissement indiciel. Il est le fondateur de la société Vanguard, mondialement connue pour ses fonds indiciels et sa large gamme d’ETF à bas coûts. Il est le créateur du premier fond indiciel mondial.

Il s’agit d’une institution aux US : la gestion passive est ce qu’il y a de plus simple et de plus rémunérateur pour l’investisseur lambda.

Ne cherchez pas l’aiguille dans la botte de foin, achetez simplement toute la botte.

John Bogle

L’investissement doit rester simple

Investir en bourse n’est pas compliqué, contrairement à ce que Wall Street tente de faire croire. Inutile d’acheter des produits complexes chargés en frais qui enrichissent les intermédiaires.
La simplicité repose sur l’investissement indiciel régulier. C’est l’éloge du bon sens : le rendement obtenu par l’investisseur est égal au rendement du marché moins les frais. Il faut simplement Investir sur le long terme et proscrire la spéculation à court terme.

L’investissement boursier, selon J Bogle, est simple mais pas facile : il faut de la patience et de la discipline.

Lorsqu’il y a plusieurs solutions à un problème, choisissez la plus simple.

Le rasoir d’Occam

La révolution de la gestion passive en bourse

L’investisseur particulier peut obtenir le rendement du marché mondial (moins les frais) s’il investit dans des parts de fonds indiciels passifs ou ETF à bas coûts, (l’objectif de réduction des coûts est une philosophie chez les bogleheads) qui répliquent des indices diversifiés (MSCI World, S&P 500).

Pour J. Bogle, battre le marché avant les coûts/frais est un jeu à somme nulle et battre le marché après les coûts/frais est un jeu perdant.

L’investisseur qui succombe à la tentation du stock-picking lutte contre les gestionnaires du monde entier bien plus aguerris et aux outils très performants ; il y laissera des plumes et le rendement de son investissement s’éloignera de celui du marché.

Les gestionnaires de fonds actifs font payer des frais exorbitants aux investisseurs particuliers sans réussir à sur-performer le marché sur le long terme. Ainsi, l’investisseur se retrouve avec une performance moindre que celle à laquelle il aurait pu prétendre en optant pour l’investissement indiciel.

Nous autres investisseurs obtenons ce que nous ne payons pas. Donc si nous ne payons rien, nous obtenons tout.

J. Bogle

Ce que John Bogle nous apprend

L’investissement boursier se doit d’être simple :

Acheter des fonds indiciels ou des ETF répliquant des indices mondiaux largement diversifiés (MSCI World et S&P500).

Limiter les frais récurrents : opter pour les frais de gestion annuels les plus bas possibles. J. Bogle nous rappelle bien que le rendement de l’investisseur est égal au rendement du marché moins les frais.

L’investissement indiciel est fiscalement plus efficient que la gestion active : les impôts étant un frein à la performance, il faut loger ses ETF ou fonds indiciels dans des comptes à imposition différée (ex PEA).

Les intérêts composés sur le long terme permettent l’enrichissement de l’investisseur mais ce miracle peut être complètement anéanti par la tyrannie des coûts composés qui amputent le rendement annuel.

Mettre en place une routine d’investissement (discipline et patience) : investissement mensuel de type DCA d’une somme convenue à l’avance, ceci permettant d’éviter le market timing et de s’affranchir des biais psychologiques.

C’est un ouvrage qui a toute sa place dans la bibliothèque d’un investisseur averti.

Bonne lecture et bons investissements !


Be wealthy to reach your financial independence.

Wealthier Life
Wealthier Life : wealthy investment and financial independence. Indépendance financière et revenus passifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Journée des Investisseurs, médecins investisseur Wealthier Life, préparer retraite médecin, investir en tant que médecin